MAROC VOYAGES TOURISME

Système de transcription adopté Mokhtar soussi

Système de transcription adopté

      

      Les voyelles longues sont marquées par l'accent circonflexe : â, û, ô, î


Glossaire

      

Achbbouh : Méthode qui consiste à soulever l'amhdâr par quatre imhdâren, face et ventre en bas pour que l'enseignant le fustige.
'Achoura : Fête du dixième jour du mouharram, premier mois musulman.
Adoukou : Babouche,
Adouwal : Groupe des imhdâren, élèves, qui font des tournées pour collecter de quoi faire la zerda, fête.
Afchcou : Récipient.
Agdâl : Mot Berbère désignant l'interdiction de procéder à la récolte avant la permission de la jma't.
Aghâd : Feu autour duquel on procède à la lecture des planchettes quand il fait nuit..
Aghzen : L'ogre.
Aglatt'nt : Suspendez-les !. ( Les planchettes).
Agmmaï : L'épellation de l'alphabet.
Ahanou : Chambre.
Ahidour : Peau de mouton.
Ahjjam : Le barbier.
Ahouach : Danse berbère collective dans le Souss.
'Ajam : Toute personne qui n'est pas arabe.
Akhourbîch : Petite pièce où l'on allume un feu de bois soit pour l'étude soit pour faire bouillir l'eau destinée aux ablutions. Les murs sont enfumés et noirs de suie.
Akouraï : Le bâton.
Al-'âlimya : Certificat des études supérieures.
Al-Basmalah: C'est la formule inaugurale du rite islamique. La formule complète est : Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux (Bismi Allah Al-Rahmân Al-Rahîm).
Al-Bsiss : Aliment à base de farine d'orge grillée mélangée avec de l'huile.
Al-fajr : Prière de l'aube (facultative, elle n'est pas au nombre des cinq prières canoniques).
Al-Foutouh : Ce qu'on donne aux tolba ou aux marabouts afin que les voeux soient exaucés.
Al-Hizb : Pluriel. Al-Ahzâb. Un Hizb représente un soixantième du Coran. En tout, il y a 60 Ahzâb. Certaines personnes jurent même sur les 60 Ahzâb pour les croire sur parole. Il faut noter aussi que le Hizb coranique n'a rien avoir avec le Hizb en politique qui signifie parti.
Al-'Ichâ : Dernière prière de nuit
Al-Istisqâ : Prière pour demander de la pluie en cas de sécheresse.
Aljabd : Tirage d'un trait sur la planchette pour la correction d'une faute.
Al-Janâza : Les obsèques. Prière des obsèques.
Al-Jarîda Al-Rasmya : Le bulletin officiel.
Al-Jawi : Benjoin.
Al-kbl : Le ligotage avec des chaînes.
Al-Khirqa : Le froc.
Al-Krraj : Morceau de bois bien taillé pour frotter la planchette lors de la mémorisation, souvent provenant d'olivier.
Al-Maghrib : Endroit où se couche le soleil, mais désigne aussi la prière juste après le coucher du soleil,
Al-Maïda : Une sorte de petite table en bois circulaire pour manger.
Al-Mamlaka Al-Maghribya : Le Royaume du Maroc.
Al-Maqsourt : Grande chambre réservée aux prières,
Al-Mawlid : Fête célébrée au 12ème jour du mois de Rabî' Al-Awal du calendrier de l'Hégire.
Al-msâfr : Littéralement voyageur. Celui qui se déplace à la recherche du 'ilm. Pluriel : Al-msâfrîne.
Al-mstart : La règle.
Al-Qâri' : Le lecteur du Coran.
Al-qazbour : Coriandre.
Al-qlm : La plume.
Al-Râtib : Constant.
Al-rwâïs : Les musiciens.
Al-Safa : Lieu sacré de la Mecque.
Al-Tâ't : L'obéissance.
Attafrîq : Coran divisé en douze livrets, dont chacun contient cinq Ahzâb.
Al-'wâchir : Vacances à l'occasion des fêtes religieuses chez les musulmans.
Al-Zouhr : Prière du début de l'après-midi.
Amakhlaw : Le fou.
'Ambr : Ambre.
Amghâr : le cheikh de la tribu.
Amhdâr : L'élève qui apprend le Coran. Le pluriel est imhdâren.
'Ämma : Population analphabète.
Amzwar : Personne qui commence la première, les labours pour que les récoltes soient favorables, grâce à sa baraka.
Anmouggar : Moussem ou rencontre annuelle.
Asîl : Originel.
Asqsi : Demande en mariage,
Assaïss : Champ qui débute toujours par trois points (..), et qui lie l'ancienne face de la planchette à la nouvelle.
Assoufgh : Appelé aussi Sloukt qui signifie l'achèvement de la lecture de tout le Coran.
'Atîq : Adjectif qui signifie antique, ancien, vétuste.
'Atîqa : féminin de Atîq.
Awâl n'Rbbi : Parole de Dieu.
Ayour : La lune ou mois.
Azarif : L'alun.
Azzga : L'aumône légale.
Azzraï : Contrôle et correction des planchettes par l'enseignant.
Baqchich : L'humoriste pour faire rire les gens.
Baraka : Bénédiction. Elle est le symbole de droiture et de sainteté. Elle matérialise la présence généreuse des saints.
Bour : terre irriguée uniquement par les pluies.
Chard : Contrat établi avec un enseignant ou rétributions qui lui sont données annuellement.
Char'ya : Branche se rapportant aux études de la chari'a islamique.
Dhikr : Invocation Grâce à laquelle on s'approche de Dieu.
Dîwân : Recueil.
Faqih : Enseignant des sciences religieuses aux tolba les plus avancés. Pluriel: Fouqaha.
Faqira : Littéralement de l'arabe, pauvre. La pauvreté devant Dieu.
Farajya : Vêtement blanc sous la djellaba, mais sans capuchon.
Fouqaha : Voir faqih;
Fouqara : Pluriel du faqîr: Pauvre devant Dieu.
Fouqya : Vêtement de dessus comme une djellaba mais sans capuchon.
Hadith : Propos ou récits attribués au Prophète.
Hadya : Ce que l'on donne de son propre gré et qui peut être même la lecture du Coran.
Haïlala : Lâ ilâha illa Allah ( Il n'y a de Dieu que Dieu).
Hanzal ou Aferzîz en berbère: Coloquinte.
Harka : Mouvements et déplacements des troupes du Makhzen en campagne pour soumettre des tribus dissidentes.
Hawâchî : Les gloses.
H : garde-manger.
Hrouz : Pluriel de Harz: Talisman pour garantir la protection à tous ceux qui le portent..
Idhn : Permission.
Ijâzat : Une sorte de certification ou sanction obtenue par le disciple d'un grand érudit musulman et attestant de sa capacité à transmettre sans omission et sans ajouts un enseignement traditionnel.
Ikhs : littéralement os. C'est le groupe patriarcal et agnatique.
Inflass : Le singulier de Anflous qui signifie confiance ou 'amine' en arabe. Les Inflas sont porte-bonnheur 'Inflas el khir'.
Islân : Pluriel de Asli, le jeune marié. Le féminin est la Taslite, la jeune mariée.
Isnad : Chaîne de garants lors de la transmission du ilm.
Jâmi' : Grande Mosquée.
Jarâtime : des germes.
Jibril : Gabriel, l'ange transmetteur de la révélation au Prophète.
Jma't ou jm'a : Communauté.
Ka'ba: Foyer du sanctuaire sacré de la Mecque.
Kafour : Camphre,
Katâtîb : Pluriel de kouttâb : Endroit où l'on enseigne le Coran aux enfants surtout dans le milieu urbain avant leur scolarisation mais qui est actuellement concurrencé par l'enseignement préscolaire et les jardins d'enfants.
Khâsa : L'élite de la population.
Khatma : Mot arabe équivalent au mot berbère, Sloukt ou Assoufgh. Achever la lecture du Coran en entier lors d'apprentissage.
Khoutba : Prône religieux.
Kkose : Quatre
Kounnach : Cahier.
Krâd : Trois.
Labkhour : L'encens.
Lamdâïrs : Les médersas
Lamderst : Médersa.
Lamhi : Lavoir ou les imhdâren lavent leur planchette.
Lansâs : Petits poèmes facilitant l'apprentissage des règles de l'écriture Coranique.
Laqdib : Foulard multicolore en soie.
Mallah ou mellah : Endroit où les juifs vivent en communauté.
Microubât : Des microbes.
Mihrâb : En berbère Soussi Talimamt. Niche dans l'un des murs de la salle des prières ou Al-Maqsourt.
Mouda' : Localité.
Mouqqaddem : Le chef élu par les tolba.
Mouridîne : les disciples d'un cheikh soufi, d'une confrérie ou d'une tarîqa.
Moussem : Rassemblement populaire autour d'un marabout. (Foire annuelle)
Mrâw : Dix
Msid : Mot venant de Masjid, mosquée. Endroit où l'on enseigne aux petits les initiations au Coran, surtout dans le secteur urbain.
Nâm : Oui
Nzaha : Fête annuelle des tolba, où l'un d'eux est élu en tant que sultan durant une période limitée.
Ouchen : Le loup.
'Oud Al-qmârî : Aloès,
'Oujmat : C'est le manque de correction linguistique. Peuple non arabe.
Oumma : la communauté des croyants.
Ouzoum : Le jeûne.
Rak'a : Cours cycle de posture de la prière musulmane.
Razmatâss : lâchez-le !.
Ribat : Camp retranché, où se réunissent les moujâhidîne, devenue par la suite zaouia ou médersa.
Riwayat : Récits par chaîne de garants.
: Sept.
Sadatna : Nos seigneurs.
Salafya : Le fait de suivre le chemin des pieux ancêtres musulmans et de se garder de l'hérésie.
Salât : Prière
Sansâr : En arabe  : Salsâl. Calamite. Une sorte d'argile pour enduire les planchettes.
Sdîss : Six.
Siba : Désordre et absence de sécurité.
Sîne  : Deux
Sîne d'mrâw : Douze
Sirwal Aqendrissi : Le pantalon traditionnel marocain
Sloukt : Voir Assoufgh et khatma..
Smah : L'encre utilisée par les imhdâren pour écrire sur leur planchette.
Smmouss : Cinq
Souk 'Okâz : Moussem de rencontres littéraires connu chez les Arabes avant l'Islam, où les poètes arabes se rencontraient pour réciter leurs poèmes et s'adonner à la compétition.
Sounna : Tradition islamique, telle qu'elle est léguée par le Prophète.
Tachelhit : Le berbère du Souss.
Tafaska : La fête du mouton ou l'animal à immoler.
Taghzent : L'ogresse.
Tagoulla : La bouillie.
Tagouste : Pieux en bois ou en fer.
Taguiya : Petit bonnet.
Taïfa : Communauté religieuse.
Taleb : Le quêteur du 'ilm ou l'enseignant dans la mosquée ou dans la médersa coranique. Pluriel : Tolba.
Talimâmt : En arabe : Mihrâb. Niche dans l'un des murs de la salle des prières ou Al-Maqsourt : Salle des prières.
Tallouht : Planchette.
Tâm : Huit.
Tamghra : La noce
Tanast : Clepsydre très largement répandue au sud de l'Atlas marocain pour mesurer le temps d'irrigation.
Tanoutfi : Citerne souterraine pour garder les eaux des pluies.
Taqbilt : La tribu.
Taqourchalt : petit morceau d'une planche pour le petit amhdâr débutant.
Tarîqa : Moyen ou chemin initiatique grâce auquel un mystique peut atteindre la pleine connaissance de la vérité soufie.
Tartbit : Repas qu'une famille envoie régulièrement à un taleb/étudiant étranger, adopté par celle-ci.
Taslya : Bénédiction et salut de Dieu sur lui (le Prophète).
Tawmmist : Amulette.
Tazallite : Prière.
Tazoult : Antimoine. Kohol.
Tifrawîne : Petites ailes en papier destinées à être brûlées.
Tikinte : Grande marmite.
Timzguida : La mosquée. Le pluriel est : Timzgadiwîne.
Tiqidt : Pointes de feu.
Tirkmine Qournine : Navets secs.
Tzâ : Neuf.
Wird : Acte d'adoration déterminé dans un temps régulier. Le vocable dérive du mot 'wird' qui signifie : stationner sur un point d'eau pour boire ou puiser. (Pluriel : Awrâd.)
Yâne d' mrâw : Onze.
Yâne : Un.
Zaouite : Mot berbère désignant la zaouia.
Zarga : Manière qui consiste à suspendre l'élève à punir.
Zerda : C'est tout simplement une petite fête pour se détendre et bien manger.



16/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres