MAROC VOYAGES TOURISME

L'Imam Malek

L'Imam Malek

Al Imam Malek Ibn Anas Ibn Malek Ibn ‘Amr, Abū ‘Abdullah Al-Humyari Al-Asbahi Al-Madani, est le deuxième Imam fondateur du rite Malékite, après Abū Hanifa. D'origine arabe de la tribu des Himyarites, il naquit à Médine en 97 de L'Hégire (710 AC).

Les qualités morales et intellectuelles de Malek furent remarquées dès sa plus tendre enfance. Il était très attentif à l’apprentissage et à la transcription de la science et  possédait une forte mémoire et une faculté d’assimilation incomparable. Tout jeune encore, il put assimiler totalement les fondements et les concepts des sciences de la Loi (chari'a). Il rejoint les chaires de centaines d’oulémas érudits de la première et la deuxième génération de dévots, dont le traditionniste Azzohri, le lecteur du Coran Nafi', Ibn Hurmuz, et d’autres.

La vie de l’imam Malek s'écoula à Médine dans l'exercice de l'enseignement qu’il débuta à l’âge de dix-sept ans. Il se distingua de ses pairs par le fait qu'il eut l'unanimité de tous les Médinois qui reconnurent ses mérites et se conformèrent à son enseignement. Malek était tenu en très haute estime par ses contemporains. De son vivant, il jouissait d'une grande notoriété et sa chaire fut rejointe par des milliers d’étudiants venus des quatre coins du monde islamique, par une grande partie de ses maîtres et même de fondateurs des rites, comme l’Imam Chafi’i.

De par sa notoriété dans le domaine de l’enseignement et de l’émission d’avis religieux hautement respectés, Malek fut connu pour sa ferveur religieuse et sa piété inégalées et pour sa crainte révérencielle de Dieu. Ce dont témoignent ses contemporains, ses disciples et ses maîtres.  Il fut tenu en grande considération grâce à la méthode scrupuleuse qu’il utilisait pour débusquer les vrais des faux Hadith.

Il composa de nombreux ouvrages dont le plus célèbre est intitulé Al-Muwatta’ «la Voie aplanie», très célèbre tant en Orient qu'en Occident.  C'est un code de droit, ayant pour but de faire connaître et le droit et le rite et la pratique basés sur le consensus des docteurs de Médine .Qualifié par les oulémas de «savant de Médine», dont le Prophète a dit dans un hadith : «les gens essouffleront leurs montures en quête de son savoir». Il mourut à Médine en 179 de l’hégire.



01/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres