MAROC VOYAGES TOURISME

Profil de l’époque ancienne :

Profil de l’époque ancienne :

Il est difficile sinon impossible, avec l’absence de la recherche archéologique, de préciser la date de la fondation de la ville de Taroudant. Toutefois, nous pouvons certifier qu’elle fait partie des villes les plus anciennes du Maroc. Certains chercheurs situent la date de sa fondation à la période qui précède l’Islam voir même avant J.C, d’autres la situent dans l’ère de l’occupation Romaine de l’Afrique du Nord, c’est à dire entre le premier siècle avant J.C et le cinquième siècle de notre ère. Il est possible également de se référer à quelques hypothèses qui rattachent cette fondation à la présence phénicienne /carthaginoise en Afrique du Nord ou peut-être même avant que leur pouvoir économique (commercial) ait atteint un nombre considérable de centres sur littorale de Souss se prolongeant même jusqu’à des centres internes parmi lesquels Taroudant  qui aurait largement participé à ce commerce. En effet, elle se situe au centre de la plaine du Souss et représente le point de rencontre des axes routiers reliant le Nord de l’Atlas au sud du Sahara.

Malgré le désaccord des historiens à propos de la date de sa fondation, la plupart d’entre eux approuvent  que la ville fût fondée par les Emirs des tribus  hachtouka et Jazoula. Cette citation d’ Abou lkacem Zayani a été appréciée grâce à ses fondements sur des données historiques.

            C’est ainsi que Taroudant, et depuis des siècles avant l’Islam, est restée la capitale des Emirs de  hachtouka et Jazoula et un pôle d’attraction de l’activité politique et commerciale pour les tribus Soussies. 

          De ses rôles nous ne sommes pas suffisamment informés et cela revient à plusieurs facteurs dont on peut citer :

*        Défaut d’extension de l’écriture Amazigh.

*        Concentration des relations des commerçants Phéniciens et Carthaginois dans les centres côtiers.

*        Absence du pouvoir romain au sud de la ceinture du Limes.

Ces faits nous ont privé de sources relatives à cette période de l’histoire de la ville. Cette situation n’a pas changé même après l’Islamisation du Maroc puisque les historiens arabes ont négligé d’entamer la période antérieure à l’Islam pour des raisons politiques et religieuses.

Ainsi, avec l’absence de la recherche archéologique, la mémoire de Taroudant ne commence qu’avec les troupes de  la conquête Islamique sous la direction de Okba bnou nafia.

 



21/01/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres