MAROC VOYAGES TOURISME

La Vallée du ZIZ

Vallée du Ziz
 

Descendu du Haut-Atlas, le Ziz creuse son cours dans d'impressionnantes falaises, et passe avec une puissance exceptionnelle, vire aux environs de Rich et pique vers le Sud où il nourrit l'immense palmeraie de Tafilalet -berceau des Alaouites- et enfin, va se perdre dans les sables de Taouz.

Prés du Rich se trouve la Medersa de Sidi Salim. En allant vers Arfoud on traverse l'une des plus belles vallées du Maroc si ce n'est pas du monde. Ici l'eau est source de beauté, elle ponctue la route vers le desert. D'abord l'oued Ziz offre un spectacle impressionnant. Il taille impétueusement le calcaire pour créer un long corridor bordé de hauts palmiers d'où émergent les ksours et la sublime casbah d'Ifri. Puis endigué par le vaste barrage Hassan Addakhil, il forme une vaste nappe émeraude. Sur les rives ocre rouge, à la l'ombre des abricotiers, des femmes font leur lessive.

Un peu plus loin, la Source Bleue de Ain Meski est réputée pour accroître la fertilité. Des jeunes filles, aux stress ornées de pompons de laine, de coquillages, de rubans et d'amulettes, s'y baignent à la lueur des bougies qu 'elles allument dans la grotte.
 
La  Palmeraie du Ziz.
 
 

    Elle s'étend sur plus de 150km bordant souvent la route principale 21, jusqu'à Rissani. Elle offre aux visiteurs de beaux paysages à plusieurs endroits , notamment à Errachidia , Meski , Ouled Chaker, Aoufous , Zrigat, Douira , Maadid , Erfoud et entre cette dernière et Rissani.

 
Ouasis de Tafelalt

 

Dattes

L'Oasis du Tafilalet, qui a donné son nom à l'ensemble de la vallée et de la province d'Errachidia, est la plus grande palmeraie du monde, quelques 800.000 palmiers dattiers y produisent des dattes très variées. C'est le dernier grand oasis avant le désert et les immenses étendues de sable du Sahara. Au sens historique , le Tafilalet désigne la palmeraie entourant Rissani, cette appellation est couramment étendue à l'ensemble de la vallée des ouards Ziz et Rheris. Le tafilalet, la « mer de palmiers » affecte grossièrement la forme d'un triangle dont la base au Sud mesure une douzaine de kms et la hauteur 20 kms. Traversé par le Ziz, bordé à l'Ouest par le Rheris, deux oueds qui ne coulent qu'en période de rares crues. Leur confluent se marque par une vaste plaine alluviale plantée d'acacias.

En 1996, on a découvert dans la région les restes d'un nouveau dinosaure carnivore, Carcharodontosaurus saharicus. Plus gros que le Tyrannosaurus Rex il devait mesurer une quinzaine de mètres et peser environ 8 tonnes. Un autre carnivore, inconnu jusque là, mais baptisé Deltadromeus agilis, a aussi été découvert. Plus petit, il devait mesurer 9 mètres et peser environ 4 tonnes.

Cette région, autrefois riche grâce à l'irrigation et aux caravanes, fut victime tout à la fois de la sécheresse et des crues. Jadis c'est au sein d'une palmeraie prospère comptant environ 200.000 habitants que se tenait Sijilmassa, sa capitale. La palmeraie était alors une centre de vie extraordinaire où se rencontraient les marchands et caravaniers venus de l'Atlantique et du Soudan, du Niger et de la Méditerranée, et où florissait le commerce des esclaves d'Afrique Noire. Mais Sijilmassa disparu, remplacée par Rissani. Peu à peu épuisée par les querelles tribales, la région, s'est doucement endormie, après sa pacification dans les années 30.

 

 

source :

www.mezgarne.com/maroc/safran-histoire.php



02/03/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres