MAROC VOYAGES TOURISME

zaouia aissaouia

zaouia aissaouia

De MOHAMED BEN AISSA (ABOU ABDELLAH MOHAMED “FATHA” SBAI ASSOUFIANI ALIDRISSI ALHASSANI fils de MOHAMED fils de HAYDA (parmi les martyres de TOUEHIL) fils de MOHAMED ALBAKAR fils de HADJ  fils de AMER fils de AMER HAMEL ABOUSIBAÂ nommé : CHEIKH ALKAMEL descendant direct de MOULANA MOHAMED BEN IDRISS ALAçGHAR, documenté selon CHEIKH AHMED ALKHALFI.
Il est né en 1467 / 872H parmi les enfants de SOUHAYME ALMOKHTAR. De là, il a immigré vers FES avec son père afin d’étudier la TARIQA JAZOULIA et les sciences exactes sous l’autorité des cheikh ABI  ALABAS  ALHARTI  et  ABI MOHAMED ABDELAZIZ ATTAB  qui le dirigea vers la ville de MEKNES pour ne plus la quitter. Il fonda la TARIQA  AISSAOUIA qui se rattache au soufisme (ZAOUIA mère). Il est mort en 1526 / 933H et enterré dans son mausolée de MEKNES.  

SA TARIQA repose sur l’une des chaînes mystiques les moins contestées du soufisme musulman.

        . Principe : la tolérance

        . Affiliation : n’exige aucune motivation préparatoire et sans obligation draconienne

        . Rôle du moqqadem : apprendre aux néophytes les sentences 
          du cheikh ALKAMEL pour aboutir aux hizbs les plus compliqués.

        . Conditions :
               - régularité dans la citation  du hizb
               - observer la loi traditionnelle du prophète (SAWS) 
               - obligation d’étudier la théologie et de lire l’ouvrage de doctrine jazouli
                  “DALAIL AL KHEIRAT”
               - règles de conduite bien définies  par le cheikh ALKAMEL

        . Dhizr : DIKR ALLAH (se souvenir de DIEU) pratique au cours de la première nuit, chant 
          longuement répété “ ALLAH, ALLAH”.
          Ce qui domine dans la TARIQA, c’est l’attention purifiée de toute hypocrisie 
          et l’amour divin :        
                  par l’intelligence
                     par l’âme
                        l’amour mystique

        . JDOUB ou danse extasique : transe et manifestation spectaculaire

        . HADRA, qui peut varier selon s’il s’agit d’un moussem ou d’un lemma :
               - possession et pratique d’imitation d’animaux par des adeptes investis 
                 initialement à jouer ce rôle identificatoire.



21/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres