MAROC VOYAGES TOURISME

Texte intégral du message adressé par SM le Roi Mohammed VI aux participants aux 7-ème assises du tourisme

Texte intégral du message adressé par SM le Roi Mohammed VI aux participants aux 7-ème assises du tourisme
 
Fès le : 28/04/2007
 

Voici le texte intégral du message adressé par SM le Roi Mohammed VI aux participants à la 7-ème édition des assises du tourisme, ouverte samedi à Fès, et dont lecture a été donnée par M. Abdelaziz meziane belfkih, conseiller du souverain: ""Louange à dieu. Prière et salut sur le prophète, sa famille et ses compagnons. Mesdames et messieurs, Il nous plaît de nous adresser à cette 7ème édition des assises du tourisme, qui sont devenues, au fil des ans, un important rendez-vous international dans notre pays. Nous voulons, à cette occasion, exprimer notre gratitude à tous les acteurs du tourisme marocain qui oeuvrent inlassablement pour l'essor de ce secteur, véritable levier pour le développement économique, social et local de notre pays. La vision 2010, qui structure la stratégie touristique du Maroc, est en phase de maturation avancée et en passe de devenir une réalité tangible. Six années après son lancement, beaucoup de chemin a été parcouru, tel qu'en témoigne, aujourd'hui, l'ensemble des indicateurs du secteur touristique marocain - en termes d'arrivées de touristes et de capacité d'accueil - et ce, malgré une conjoncture internationale qui ne nous a pas toujours été favorable. Nous enregistrons aussi, avec satisfaction, que l'ensemble des stations touristiques du plan azur ont été concédées et sont en cours de travaux pour la plupart. Le plan azur constitue une initiative novatrice de l'état, dont les mérites vont au-delà des objectifs de capacité recherchés. Son approche inspire aujourd'hui une dynamique spontanée et efficiente de propositions de projets, portées par des privés, comme cela est le cas autour des nouveaux sites de cala iris, tamuda bay, oued chbika et dakhla. De même, nombre de villes et de destinations touristiques traditionnelles sont actuellement en pleine mise à niveau de leur environnement urbain et touristique. Prenant appui sur le mécanisme contractuel des plans de développement régional touristique (pdrt), elles oeuvrent à renforcer leurs capacités d'hébergement, et à diversifier leurs programmes d'animation ainsi que leurs évènements culturels et artistiques. Il convient, par ailleurs, de souligner la progression spectaculaire des liaisons aériennes directes, résultat de l'accord open sky conclu avec l'union européenne, qui a permis d'accroître le nombre d'opérateurs et d'abaisser les tarifs, pour le plus grand bien des visiteurs de notre pays et du développement du secteur touristique. Mesdames et messieurs, nous avons fait le choix de faire confiance aux opérateurs pour mener à bien les chantiers que nous entreprenons. Nous sommes aujourd'hui persuadé que ce pari est le bon, et nous comptons bien y persévérer. Cependant, s'il est utile de porter un regard sur le chemin parcouru, il est encore plus intéressant, nous semble-t-il, de nous arrêter sur ce qui reste à faire, ou à parfaire. Nous souhaitons, à cet égard, attirer votre attention sur trois questions importantes qui requièrent, à notre avis, davantage d'effort et de vigilance. Nous voulons, d'abord, insister sur le besoin de maintenir, sinon d'accélérer, le rythme d'exécution des chantiers en cours, seul à même de nous permettre d'atteindre les objectifs de capacités visés. Voilà pourquoi nous tenons à ce qu'il n'y ait pas de relâchement dans la dynamique enclenchée, et que tous les projets engagés par les promoteurs privés, sous contrat avec l'état, soient réalisés au plutôt, et en tout cas dans les délais prévus. Cette dynamique devra également profiter au tourisme intérieur auquel nous accordons un intérêt particulier, tant il est vrai qu'il contribue au bien-être de nos concitoyens, et qu'il offre aux marocains l'opportunité et le droit de connaître leur pays et d'être fiers de ses richesses et de sa diversité. Il convient, à cet égard, que le plan biladi, qui vise la construction d'un certain nombre de stations touristiques adaptées au tourisme intérieur, soit accéléré et soutenu. Nous appelons, ensuite, et au-delà des aspects quantitatifs de notre ambition, à une vigilance permanente quant à la qualité de l'offre et de l'environnement touristiques. Il ne faut pas se faire d'illusion : il ne suffit pas de mettre en place des infrastructures, aussi modernes soient-elles, pour réussir le pari du développement touristique. Ce développement passe, indubitablement, par l'engagement et le professionnalisme des femmes et des hommes qui y oeuvrent au quotidien, par la qualité de leur formation et par la bonne gestion des ressources humaines du secteur. Il passe aussi par la qualité de la gouvernance du tourisme national, tout comme par la vigilance dont il faut faire preuve afin de répondre aux attentes des touristes qui choisissent notre pays comme destination. Nous voulons, enfin, réitérer notre profond attachement à ce que le tourisme marocain soit un tourisme authentique, propre et responsable. Plus qu'un souhait, c'est une obligation pour nous. Un tourisme authentique, parce qu'il prend appui sur notre histoire et nos traditions, et parce qu'il se développe en parfaite harmonie avec nos valeurs civilisationnelles. Comme nous avons déjà eu l'occasion de le rappeler, nous avons une haute idée du tourisme, si bien que nous ne saurions le réduire à une simple activité économique dépourvue de tout autre sens. Car, pour nous, le tourisme est d'abord un pont entre les peuples et les civilisations, un acte de brassage humain et culturel et une ouverture assumée sur l'autre et sur la modernité. Un tourisme propre et responsable, parce que respectueux de l'homme, de la nature, de l'environnement et des règles et lois qui régissent le secteur. Un tourisme responsable, porté par des entreprises touristiques citoyennes. Mesdames et messieurs, ces exigences illustrent l'ampleur de l'effort qu'il faudra encore déployer sur cette dernière ligne droite de la vision 2010. Et nous ne comptons pas en rester là !. Aussi, exhortons-nous le ministère du tourisme et la fédération nationale du tourisme à ouvrir, d'ores et déjà, le chantier de la vision 2020 du tourisme marocain. Nous demandons à ce que les études poussées et les choix d'aménagement du territoire qui en résulteront, ainsi que le débat entre les différents intervenants, soient achevés d'ici 2009. Notre objectif est de conclure, en 2010, le nouveau contrat-programme vision 2020 pour le tourisme marocain. La nouvelle vision devra s'inscrire dans la continuité, et se fonder sur les enseignements tirés de l'expérience de ces six dernières années, et assurer une articulation plus étroite du secteur touristique national avec les autres secteurs économiques et sociaux, comme l'artisanat, la culture, l'agriculture et les ressources naturelles. Puisse le très haut couronner vos travaux de succès. Wassalamou alaikoum wa rahmatoullahi wa barakatouh"".



06/10/2007
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres