MAROC VOYAGES TOURISME

MESSAGE DE SM LE ROI AUX PARTICIPANTS AUX RÉUNIONS CONJOINTES ANNUELLES DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES ARABES

Google
 
MESSAGE DE SM LE ROI AUX PARTICIPANTS AUX RÉUNIONS CONJOINTES ANNUELLES DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES ARABES
 
Rabat le : 18/04/2006
 

SM le Roi Mohammed VI a adressé un message aux participants aux travaux des réunions conjointes annuelles des institutions financières arabes, qui se tiennent les 18 et 19 avril courant à Rabat. Voici le texte intégral de ce message dont lecture a été donnée, mardi, par le Premier ministre, M. Driss jettou : "Louange à Dieu. Prière et salut sur le Prophète, Sa famille et Ses compagnons. Excellences. Mesdames et Messieurs. C'est pour Nous un motif de grande joie de procéder à l'ouverture des travaux des réunions conjointes annuelles des institutions financières arabes, auxquelles Nous accordons Notre entière sollicitude et considération, eu égard au rôle pionnier qu'elles jouent dans la consolidation de l'économie arabe et dans la réalisation du développement intégré et complémentaire des pays arabes. Nous souhaitons, à cette occasion, la bienvenue à Nos honorables hôtes, membres des délégations participantes aux travaux de cette réunion, que vous tenez au Royaume du Maroc, terre de rencontre des frères arabes et espace de la promotion de l'action arabe commune pour le bien des peuples arabes et leur progrès. Votre réunion aujourd'hui est bien plus qu'une simple opportunité pour faire le point des résultats financiers de vos institutions et apprécier l'action qu'elles ont menée au cours de l'année écoulée en matière de financement des projets de développement. Elle constitue, de fait, un moment privilégié pour l'évaluation des réalisations que vous avez accomplies tout au long de votre parcours sur le chemin de l'intégration et du développement économique arabe, pour la consolidation des acquis et pour l'identification des chantiers qui restent à mener à l'avenir, dans un contexte international mouvant, caractérisé par une mondialisation et une compétition croissantes. Excellences. Mesdames et Messieurs. L'économie mondiale poursuit sa marche résolue vers une globalisation encore plus vigoureuse, qui dépasse le cadre classique des échanges des biens et des services pour affecter celui des processus de production. En effet, les sociétés multinationales programment, désormais, leur production et leurs échanges, sur une échelle mondiale et en tirant parti de tous les avantages, où qu'ils se trouvent. Aussi, n'est-il pas surprenant que la compétition soit de plus en plus accentuée en ce qui concerne l'attraction des investissements étrangers, l'intégration à l'économie mondiale, la préservation de la place de l'investissement national et la diversification de ses interventions sectorielles et géographiques. Caressant l'espoir de répondre aux aspirations de ses peuples, de réaliser son intégration économique, le monde arabe ne peut se permettre de rester en marge de ces évolutions. Au regard du potentiel matériel et humain qu'il recèle, il se doit d'être en pôle de position parmi les acteurs de la mondialisation et parmi ses premiers bénéficiaires. Et cela ne saurait être possible sans une action plus vigoureuse et plus synergique entre acteurs politiques et acteurs économiques dans le monde arabe. C'est dans cet esprit que Nous considérons que parmi les défis majeurs de la compétitivité, figure la mise à niveau de l'environnement économique et social dans nos pays. L'investissement ne peut en effet se développer et prendre son essor qu'au sein d'un écosystème favorable assurant les moyens nécessaires à une activité rentable et de qualité. Ce qui appelle, en particulier, l'amélioration de nos infrastructures, la valorisation de l'élément humain, qui est le pilier du développement et la mise en avant des questions sociales et de l'emploi. A cet égard, Nous considérons que la réalisation des infrastructures et l'élargissement de l'accès aux services de base, notamment l'éducation, la formation et la santé, ainsi que la lutte contre la pauvreté et les exclusions, sont des conditions nécessaires à l'amélioration de la compétitivité de nos économies et à la participation de tous à relever les défis du développement humain et de la création des richesses. De même, les expériences réussies à travers le monde montrent que le développement social et l'amélioration des systèmes de gouvernance ne sont plus des simples chantiers d'accompagnement des politiques de développement. Ils en constituent une condition essentielle. C'est là un aspect qui nécessite davantage d'intérêt, au regard des retards enregistrés au niveau des indicateurs arabes dans ces domaines. Ce qui appelle, de la part des organismes financiers arabes, une attention particulière dans les années à venir, en vue d'élever le niveau de vie du citoyen arabe, d'améliorer ses conditions d'existence et de garantir sa pleine participation dans le processus de développement. D'un autre côté, Vous savez aussi, Mesdames et Messieurs, l'importance que revêt l'échange commercial inter-arabe, en tant que moyen d'élargir la base de consommation pour nos secteurs productifs, à même de permettre une amélioration de leurs rendements et, partant, de leur compétitivité à l'échelle internationale. C'est, justement, dans cet objectif que s'inscrit la mise en place de la Grande Zone Arabe de libre-échange, à laquelle adhère le Maroc avec engagement et persévérance. Par ailleurs, la consolidation de ces initiatives requiert que les moyens techniques et financiers nécessaires soient mis à la disposition des acteurs économiques de façon qui permette de répondre à leurs divers besoins, notamment les ressources financières requises pour le financement du commerce interarabe et d'encourager des flux d'investissements inter-arabes. C'est là, d'ailleurs, l'une des missions qui vous revient et qui exige davantage d'effort et de mobilisation des instruments financiers adéquats. Pour leur part, les gouvernements arabes cherchent à accélérer le rythme des réformes structurelles et institutionnelles. De telles réformes nécessaires constituent une condition principale pour la réussite des initiatives économiques que nous menons et une clé incontournable pour l'entreprise de développement, dans son acception intégrée. C'est là un espace privilégié d'action pour vos institutions, visant aussi bien le soutien des projets de développement que le soutien des entreprises de réforme dans les pays arabes, partant notamment de la responsabilité sociale et citoyenne qui est la vôtre. Excellences. Mesdames et Messieurs. Devant ces défis majeurs, Nous nous faisons un devoir de rendre hommage aux efforts considérables que vos institutions ne cessent de déployer pour répondre à nos besoins et consolider les piliers sur lesquels repose le développement économique et social des pays arabes. Elles s'emploient, pour se faire, à mobiliser les ressources financières nécessaires et à apporter les soutiens techniques requis pour la réalisation des projets de développement et d'investissement dans les Etats membres et pour la consolidation de leur stabilité économique. Nous voudrions vous assurer que le Royaume du Maroc ressent profondément, et avec plaisir, un devoir de reconnaissance pour la contribution efficiente que vous nous apportez pour soutenir les efforts de développement que nous déployons dans les différents secteurs. En effet, vos interventions dans les domaines de l'agriculture, de l'irrigation, de la construction des barrages et des routes, du tourisme, de l'approvisionnement en eau et en électricité, et dans bien d'autres projets de développement structurants que nous nous employons à mettre en oeuvre, ont les effets les plus bénéfiques sur le rythme du développement économique et social de notre pays. Nous tenons, pour conclure, à vous assurer que Nous entendons continuer, aux côtés de Nos frères les Chefs d'Etat arabes, à apporter tout Notre appui et Notre soutien à tous les organes et les institutions de l'Action Arabe Commune, pour qu'ils puissent s'acquitter au mieux des missions qui leur sont dévolues. En effet, Nous considérons que l'adhésion au processus d'intégration dans la complémentarité arabe est un choix stratégique, dicté par l'inéluctabilité de notre destin commun et par l'efficacité de notre action conjointe pour hisser notre nation à la place qui lui revient. Que Dieu guide vos pas et couronne vos efforts de succès. Wassalamou Alaikoum warahmatoullahi wabarakatouh ".



07/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres