MAROC VOYAGES TOURISME

Marrakech…Cité impériale

Site des Films Gratuit
Americain Français Arabes
et même vous pouvez télécharger vos choix
N'hesiter pas à visiter notre site :

http://www.planfilm.com/

La Ménara

Ce séduisant pavillon du XIX ème siècle est l ' un des sites les plus célèbres de la ville, il est l ' image symbole de Marrakech. Ce dernier se distingue par les innombrables tuiles vertes qui se reflètent dans son immense bassin et, en arrière-plan, les hauteurs montagneuses souvent enneigées de l ' Atlas.

Mosquée Koutoubia


Représentant le point de repère le plus réputé de Marrakech, du haut de ses 77 mètres, son minaret propulse son ombre protectrice sur l ' ensemble de la ville depuis plus de huit siècles. Cette figure doit son nom aux libraires «Koutoubiyin» qui y mettaient leurs livres à la portée des élèves en sciences coraniques étudiant à l ' intérieur de l ' édifice.

Palais de la Bahia


Toute proche des palais royaux de la ville, cette vaste demeure fût érigée au XIX ème siècle et sur ordre du grand vizir du Sultan. L ' édification de ce site dura si longtemps qu ' elle ne fût achevée qu ' après sa mort par son fils. Sous le protectorat, le premier résident français, le Maréchal Lyautey fit de ce joyau sa résidence.

Palais El Badii


De cet édifice, il ne demeure encore que les structures, car, du légendaire Palais d ' Ahmed El Mansour, il ne reste rien: onyx, marbres, stucs.. tout à été dévasté sur l ' ordre de Moulay Ismaël, en 1696, pour embellir ses résidences royales de Meknès.

Bab Ahmar


Ce qui signifie «la Porte Rouge». Construite par les Alaouites au XVIII ème siècle, elle était uniquement réservée aux Sultans qui gagnaient par là le palais tout proche. Son emplacement actuel se trouve à proximité du palais royal et du Jardin de l ' Agdal.

Tombeaux Sâadiens


A la fin du XVI ème siècle, la nécropole Sâadienne comptait de nombreux mausolées dont un qui fût construit pour abriter la tombe du Sultan Ahmed El Mansour. La sépulture est exposée dans la salle des douze colonnes qui renferme également plusieurs tombeaux Alaouites.

La Mosquée Ben Youssef


D ' origine Almoravide, ce bâtiment fut restauré au XVI ème siècle, ensuite au début du XIX ème siècle. Son immense et puissant minaret en pierre surpasse les toits en tuiles vertes vernissées à plus de 40 mètres de hauteur.

Place Jamâa El Fenaa


La plus célèbre place du Maroc est souvent caractérisée par une foule de bateleurs, de marchands et d ' acrobates qui, du matin jusqu ' au soir, font de cet espace unique, l ' immense scène d ' un spectacle permanent et riche, un véritable festival de distractions et de restauration.

Dar El Glaoui


Cette magnifique demeure, masquée par de très hauts remparts, fut construite au début du XX ème siècle par le Pacha de Marrakech. Une tranche est utilisée aujourd ' hui comme bibliothèque, une autre à été restaurée et sert aujourd ' hui à recevoir des chefs d ' états.

Bab Aguenaou


Construite par le Sultan Almohade Abdelmoumen en 1150, cette porte marquait autrefois l ' entrée solennelle du palais royal, mais servait aussi, à en croire les chroniques anciennes, a exposer les têtes des suppliciés après leur exécution. les motifs dont dispose cette porte, se composent d ' arabesques encadrées d ' écritures, portant la griffe de la dynastie Almohade.

Jardin Majorelle

Le jardin a été fait dans les années 20 par le peintre français Jacques Majorelle, avec les piscines de marbre, des voies augmentées, des bananiers, des plantations de bambou, des cocotiers et des bouganvillées. Peut-être unsuprisingly car le jardin a été conçu par un peintre, le jardin se compose et est coloré comme une peinture. Plusieurs des dispositifs établis ont été peints dans un bleu-foncé (« bleu de Majorelle ») qui fonctionne très bien avec le sol, le climat et les usines. En fait, le jardin de Majorelle plutôt que ses peintures étaient son chef d'oeuvre. L'eau est un dispositif important du jardin - il y a des canaux, des étangs lis-remplis et des fontaines. Majorelle était un collecteur avide d'usine. Après des années de négligence, le jardin a été alors succédé et reconstitué par le couturier Yves Saint Laurent et son associé Pierre Berge.



26/02/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres