MAROC VOYAGES TOURISME

Les Sites Marocains Inscrits Patrimoine Mondial

Google
 
Les Sites Marocains Inscrits « Patrimoine Mondial »


La convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel a été adoptée par la conférence générale de l'UNESCO lors de sa XVII ème session à Paris le 16 novembre 1972. Elle a pour objectif de préserver pour les générations futures des témoignages de la nature et de la culture ayant une valeur universelle exceptionnelle.
Le Maroc a ratifié la convention le 28 octobre 1975. Il a été élu membre du comité du patrimoine mondial en 1995 et membre du bureau du patrimoine mondial en 1996. Il compte huit biens inscrits sur la lise du patrimoine mondial :

La medina de Fès inscrite en 1981
Fondée au IX siècle, Fès à connu sa première période faste au XIV siècle sous les Mérinides, puis de nouveau au XVII siècle. En 1912, quand la France a établi Rabat comme nouvelle capitale, son importance politique a décliné mais la ville a gardé son prestige religieux et culturel centré autour des deux célèbres mosquées de Qarouiyyine et des Andalous, au cœur de la médina.

La medina de Marrakech inscrite en 1985
Fondée en 1071-1072, Marrakech fut la capitale des Almoravides, puis des Almohades. La médina très animée abrite un nombre impressionnant de chefs-d'œuvre architecturaux : les remparts et leurs portes monumentales, la mosquée Koutoubia, dont le minaret atteint 77 mètres de hauteur, les tombeaux saadiens, ainsi que des maisons anciennes caractéristiques.

Ksar Aït-Ben-Haddou inscrit en 1987
Groupement de bâtiments de terre entourés de murailles, le Ksar est un type d'habitat traditionnel pré saharien. Celui d'Aït-Ben-Haddou, qui offre une synthèse de l'architecture du Sud marocain, en est un exemple remarquable.

La ville historique de Méknes inscrite en 1996 Fondée au XIe siècle par les Almoravides en tant qu'établissement militaire, Meknès devint capitale sous le règne de Moulay Ismail (1672-1727), véritable fondateur de la dynastie Alaouite, il en fit une impressionnante cité de style hispano- mauresque entourée de hautes muraille percées de portes monumentales présente aujourd'hui l'alliance harmonieuse des styles islamique et européen dans le Maghreb du XVIIe siècle.

Le site archéologique de volubilis inscrit en 1997
La cité principale de la Mauritanie Tinjitane, fondée au IIIème siècle av, J-C est devenue un avant-poste important de l'Empire Romain Volubilis, a été ornée de nombreux beaux monuments. Il en subsiste d'importants vestiges dans le site archéologique situé dans une région agricole fertile. La ville est devenue plus tard, pendant une brève période, la capitale d'Idriss Ier, fondateur de la dynastie des Idrissides, enterré non loin de là, à Moulay Idriss.

La médina de Tétouan (ancienne Titawin) inscrite en 1997
Tétouan a eu une importance particulière durant la période islamique, à partir du VIIIe siècle, comme principal point de jonction entre le Maroc et l'Andalousie, Après la Reconquête, la ville a été reconstruite par des réfugiés revenus dans cette région après avoir été chassés d'Espagne.
L'architecture et l'art témoignent de fortes influences andalouses. C'est l'une des plus petites médinas marocaines, mais sans aucun doute la plus complète, restée en majorité à l'écart des influences extérieures ultérieures.
La médina d'Essaouira (ancienne Mogador) inscrite en 2001
Essaouira est un exemple exceptionnel de la ville fortifiée de la fin du XVIIIe siècle, construite en Afrique du nord selon les principes de l'architecture militaire européenne de l'époque. Depuis sa fondation, elle était considérée comme un port de commerce international de premier plan reliant le Maroc et l'arrière-pays saharien à l'Europe et au reste du monde.

L'espace culturel de la place jamaa El Fna inscrite en 2001
La place Jamaa El- Fna date de la fondation de Marrakech en 1070-1071 et depuis lors elle est le symbole de la ville. Les voyageurs vantent depuis longtemps son cosmopolitisme et sa vitalité.
La place Jamaa El- Fna est située au cœur de la médina de Marrakech, inscrite sur la liste du patrimoine mondiale de l'UNESCO. Véritable carrefour culturel, les habitants et les visiteurs l'utilisent comme lieu central de rendez-vous. Ils y trouvent des conteurs, des acrobates, des récitals de musique, des sketchs comiques, et de la danse, des montreurs d'animaux, des charmeurs de serpents et tatoueurs au henné.



26/09/2007
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres