MAROC VOYAGES TOURISME

Bataille de Kairouan

Bataille de Kairouan

 
Bataille de Kairouan
Informations générales
Date 1348
Lieu Kairouan
Issue Victoire des arabes de Tunisie et abdalwadides d'Algérie
Belligérants
Empire marocain (dynastie mérinide) Tribus arabes de Tunisie et abdalwadides d'Algérie
Commandants
Abû al-Hasan ben `Utman
Tentatives marocaines d'unification du Maghreb

La bataille de Kairouan est une bataille opposant en 1348 le sultan marocain de la dynastie mérinide, Abû al-Hasan ben `Utman, à des tribus arabes tunisiennes révoltées contre son autorité. Elle se traduit par la défaite du sultan mérinide.

Avant la bataille, le sultan marocain est très confiant dans la victoire de ses troupes expérimentées face à des troupes arabes certes supérieures en nombre mais mal équipées et non expérimentées. Il est pourtant défait en raison de la trahison des Abdalwadides algériens qui, en plein combat, désertent le camp mérinide pour se joindre aux tribus arabes.

Après la bataille, les Mérinides perdent immédiatement la Tunisie investie par les tribus locales puis par la dynastie des Hafsides. Le souverain mérinide se réfugie dans une forteresse assiégée par les tribus arabes mais parvient à s'échapper. En Algérie, Abu Inan Faris, fils du sultan vaincu, profite de la défaite de son père pour s'autoproclamer roi à Tlemcen mais, craignant que le pouvoir lui échappe au Maroc, décide de se rendre à Fès pour recevoir l'allégeance des Marocains et s'autoproclame roi du Maroc. Les Abdalwadides profitent alors du déplacement du roi et s'autoproclament indépendants.

Le roi Abû al-Hasan ben `Utman et ses soldats fuient la Tunisie par la mer mais leur bateau fait naufrage devant les côtes algériennes. Cependant, le souverain ainsi qu'une poignée de ses soldats survivent à l'accident. Le roi commence alors à organiser son armée et essaie à nouveau d'enlever Tlemcen aux Abdelwadides mais est battu par ces derniers et doit se replier vers le Sahara. Finalement, il décide de rentrer au Maroc et conteste le règne de son fils, leurs troupes respectives s'affrontant près de l'oued Sebou, et la bataille se solde par la victoire des troupes du fils. Le père abandonne alors ses prétentions au trône et se réfugie auprès de la tribu berbère Hantata vivant dans le Moyen Atlas.

Le sultan Abu Inan Faris réussit finalement à stabiliser son royaume et parvient, en 1357, à reconquérir l'actuelle Algérie et l'actuelle Tunisie. Sa mort prématurée (tué par l'un de ses vizirs) entraîne des troubles importants et les 2 provinces conquises retrouvent à cette occasion leur indépendance. Après la mort du sultan Abu Inan Faris, le Maroc connaîtra la période la plus sombre de son histoire qui durera 2 siècles.



11/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres