MAROC VOYAGES TOURISME

Texte intégral du discours adressé par SM le Roi Mohamed VI au sommet du mouvement des non-alignés

Texte intégral du discours adressé par SM le Roi Mohamed VI au sommet du mouvement des non-alignés
 
La havane le : 16/09/2006
 

SM Le roi Mohammed VI a adressé un discours au sommet du mouvement des non-alignés réuni à la havane et dont lecture a été donnée, vendredi, par le premier ministre M. Driss Jettou. En voici le texte intégral: "Louange à dieu. Paix et salut sur le prophète, sa famille et ses compagnons. Monsieur le président, Nous voudrions, tout d'abord, exprimer nos voeux sincères de santé et de bien-être à son excellence monsieur fidel castro, président de la république de cuba. Il nous est également agréable de vous adresser nos chaleureuses et sincères félicitations à l'occasion de votre accession à la présidence du mouvement des non-alignés. Nous tenons à vous assurer de la pleine coopération du royaume du Maroc, pour la bonne conduite des lourdes responsabilités dont vous avez la charge. De même, nous rendons hommage au royaume frère de Malaisie, en la personne de son premier ministre, son excellence monsieur abdullah bin hadji ahmad badawi, pour les efforts qu'il a consentis et pour la direction judicieuse qu'il a assurée à notre mouvement au cours des trois dernières années. Monsieur le président, Majestés, altesses, excellences mesdames, messieurs, La conférence de Belgrade a constitué, grâce à la sagesse et à la perspicacité des pionniers historiques de notre mouvement, un évènement majeur du 20è siècle. Elle a, en effet, posé les jalons du non-alignement, en traçant la voie que nos états, nouvellement indépendants, allaient suivre, en refusant d'être pris dans l'étau de la guerre froide et en s'efforçant de retrouver leur dignité. Le mouvement entendait remplir pleinement la mission qu'il s'est assignée de contribuer à l'instauration d'un équilibre mondial, d'oeuvrer en faveur de la démocratisation des relations internationales et de s'investir résolument dans le combat pour le développement. Cette ambition continue de nous animer tous pour construire un avenir de progrès et de sécurité pour l'humanité. Aussi, l'adaptation de notre mouvement aux mutations du monde de ce début du 3ème millénaire, comporte-t-elle des défis majeurs, éminemment existentiels. Pour qu'elle puisse retrouver sa vitalité et poursuivre son action comme force de proposition agissante sur la scène internationale, il est impératif que notre institution engage une réforme profonde et l'amélioration substantielle de ses procédures de travail. Elle se doit d'ouvrir de plus vastes perspectives pour l'intégration de ses états, de consolider le consensus entre ses différentes composantes et de préserver son unité. A cet effet, un engagement politique collectif s'impose à tous. De même que nous avons besoin de mettre en place des mécanismes de réflexion, de proposition et de concertation, pour maîtriser les enjeux et relever les défis auxquels nous sommes confrontés du fait des guerres, des conflits internes, de la pauvreté, des pandémies et des menaces terroristes. A cet égard, le Maroc a apporté une contribution effective et constructive à cette dynamique, en soumettant de nombreuses idées et propositions, notamment celles relatives à la création d'un " think tank " pour renforcer les capacités de négociation de notre mouvement. Il conviendra, pour cela, d'associer nos forces, nos institutions parlementaires, les différents partenaires sociaux et la société civile, au renforcement et à l'enrichissement de notre cadre de concertation, et à l'établissement de règles de partenariat et de coopération, pour la mise en commun de nos ressources et de nos immenses potentialités. Nous sommes pleinement confiants dans la détermination de la présidence cubaine qui, nous en sommes persuadé, ne ménagera aucun effort pour la concrétisation des objectifs de notre mouvement. Les propositions déclinées dans les documents de travail de ce sommet, de par leur caractère global, constituent une véritable feuille de route pour l'action de notre mouvement pour les années à venir. Monsieur le président, Plus que par le passé, le monde a besoin d'un système de gouvernance international plus représentatif, apportant davantage de garanties pour une paix durable, un développement pérenne et solidaire, favorisant l'alliance des civilisations et le dialogue des cultures. Aussi, notre mouvement aura-t-il à peser de tout son poids pour consacrer un multilatéralisme authentique, renforcer le rôle des instances internationales, conforter leurs efforts en faveur de la réforme et consolider l'action collective et la solidarité internationale, pour l'avènement d'un monde plus équitable, plus sûr et plus stable. A cet égard, le Maroc insiste sur la participation effective et efficace du mouvement des non-alignés au processus de réforme du système des nations unies. L'indépendance de nos nations face aux périls multidimensionnels qui les guettent appelle à la mobilisation de nos énergies pour circonscrire les foyers de tension et de conflit, lutter contre le fléau du terrorisme et combattre la prolifération des armes de destruction massive et le trafic des armes, à travers des approches adaptées permettant de s'attaquer aux causes profondes de ces fléaux des temps modernes. Nos actions devraient s'inscrire également dans une logique de partenariat sincère avec les pays du nord, consacrant ainsi notre tradition de dialogue, d'ouverture et de rapprochement. Notre mouvement doit surtout défendre et promouvoir les fondements de la paix, de la justice, de l'équité et du respect des droits de l'homme. Il a également le devoir de contribuer efficacement au règlement des conflits régionaux, sur la base des principes immuables ayant présidé à la création du mouvement des non-alignés. Ainsi que vous le savez, les dix principes fondateurs du non-alignement constituent la pierre angulaire pour le règlement des conflits internationaux par des moyens pacifiques, et dans le respect de la sacralité de la souveraineté et de l'intégrité territoriale des nations, et la non-ingérence dans les affaires internes d'autrui. Nous devrions nous inspirer constamment de ces principes pour régler les différends qui se multiplient à travers le monde, notamment en Afrique et au moyen orient, région qui a connu ces derniers mois une escalade dans l'agression, attisant encore plus les durs conflits qui y sévissent déjà. A cet égard, nous tenons, en notre qualité de président du comité al qods, à souligner la nécessité de trouver un règlement juste et durable à la cause du peuple palestinien frère, règlement qui lui permette de recouvrer ses droits nationaux légitimes et d'établir son état indépendant, avec pour capitale al qods al-charif, sur la base des résolutions de la légalité internationale et de la " feuille de route " et en accord avec l'initiative arabe de paix qui est fondée sur le principe de la terre en échange de la paix. De même, nous réitérons notre ferme soutien au Liban frère, dans ses efforts pour dépasser les effets de la guerre, assurer la reconstruction du pays et affirmer la plénitude de sa souveraineté nationale. Dans le même élan de solidarité envers l'Irak, nous espérons voir ce pays rétabli dans son unité et sa cohésion, à l'abri des violences et des affrontements douloureux. Monsieur le président, Le développement humain est au centre de nos préoccupations, car c'est quasiment la moitié de la population mondiale qui souffre d'un dénuement extrême, d'insuffisance alimentaire, de logement insalubre, de manque d'hygiène, de faiblesse des soins de santé, de l'analphabétisme et de maladies infectieuses. Mais nous ne pourrons faire face à ces fléaux qu'en mettant en place une véritable stratégie de développement, comptant essentiellement sur nos atouts et nos potentialités propres et sur la coopération et la solidarité de nos états. Nous devons, pour cela, impulser la coopération sud-sud, en traduisant le renouveau de nos liens par des partenariats privilégiés, favorisant l'intégration et le rapprochement, intensifiant les flux de commerce et d'investissement, et stimulant l'émergence de grands pôles économiques compétitifs, aptes à devenir des forces de proposition et de négociation agissantes à l'échelle internationale. Dans le même ordre d'idées, nous attachons la plus haute importance à la dynamisation des processus de coopération, aussi bien dans le cadre d'espaces inter-régionaux, que dans les forums à portée continentale - comme c'est le cas entre les états arabes et ceux d'Amérique du sud, dans la perspective de la réunion du sommet devant se tenir au Maroc en 2008-, ou encore au niveau du même continent avec les états africains, d'une part, ou à des niveaux divers, avec les états asiatiques d'autre part. De même, l'établissement d'une coopération horizontale solide et diversifiée entre nos nations insufflera une dynamique nouvelle à leurs économies respectives et garantira force, prospérité et bien-être à nos peuples. En outre, l'association du groupe 77+ la chine à nos efforts est propre à assurer aux deux ensembles, un gain certain et une alliance pérenne. Le Maroc n'a cessé d'oeuvrer dans ce sens, en mobilisant moyens humains et matériels, savoir-faire et expertise au service du développement durable en afrique. Son engagement solidaire et agissant envers les pays les moins avancés s'est concrétisé par l'annulation de leur dette, la levée des barrières douanières pour leurs produits, l'encouragement des importations en provenance de ces pays frères et amis et la mise en oeuvre de projets de développement ponctuels adaptés aux conditions et aux besoins de leurs populations, dans des cadres tant bilatéral que trilatéral. Pour conclure, nous aimerions rappeler que l'esprit de Bandung, avec ses principes de paix, de modération et de neutralité positive, et ses valeurs d'amitié et de solidarité, continue d'être une base appropriée et efficace, en vue de relever les défis globaux, et stimuler les meilleures relations entre les nations. Cette définition d'un destin commun, partagée par tous les états non-alignés, peut assurément tracer, à la mesure de l'histoire de notre mouvement, encore bien des chemins. Merci de votre attention. Wassalamou alaïkoum wa rahmatoullahi wa barakatouh".



07/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres