MAROC VOYAGES TOURISME

Rif

Google
 

Rif

Le Rif à côté d'Al Hoceima. Au loin la mer Méditerranée
 

Le Rif — « a Rif » en zenatia (rifain) (« extrémité ») est une région occupant la totalité de la région nord du Maroc . C'est une chaîne de moyennes montagnes qui s'étend du Cap Spartel à Tanger jusqu'à l'ouest à Oujda avec la frontière algérienne et l'embouchure du fleuve de la Moulouya à l'est, et de la mer Méditerranée, au nord jusqu'à la rivière Ouargha au sud. Elle culmine au djebel Tidirhine à 2 450 m.

Les habitants, les Rifains, sont principalement des berbérophones parlant le rifain (« ta rifit » ou encore le « zenatia »). Dans le nord du Maroc, les Berbères s'appellent eux-mêmes « i Mazighen » ou « i Rifiyen ».

Les plus grandes villes du Rif sont notamment Tanger, Tetouan, Al Hoceima, Nador, Berkane et Oujda tandis que Melilla et Ceuta, ville espagnole, sont une de ses parties géographiques. Tanger, Chefchaouen, Kétama, Al Hoceima, et Saidia (« la perle bleu ») sont des villes appréciées des touristes.

Géologie

Nées de la collision des plaques continentales d'Afrique et d'Europe, les montagnes rifaines font écho aux sierras andalouses desquelles elles sont séparées de seulement quelques dizaines de kilomètres au niveau du détroit de Gibraltar.

L'argile et le schiste dominent, donnant des reliefs progressifs et arrondis. Quelques massifs calcaires abritent de superbes canyons (région de Tahar-Souk notamment).

En 2004, un violent tremblement de terre a dévasté les environs d'Al Hoceima.

Climat et végétation

Les parties occidentale et centrale, exposées à la fois aux perturbations océaniques et méditerranéennes, sont très arrosées (jusqu'à 150 cm d'eau par an vers Ketama), avec un enneigement prolongé au-dessus de 2000 mètres d'altitude (le Jbel Tidirine est généralement enneigé de décembre à mars).

Le cèdre, arbre exigeant en eau et en lumière, forme de vastes forêts au-dessus de 1500 mètres. Plus bas, c'est le domaine du chêne vert, et plus à l'est, résistant à la sécheresse, celui du pin.

La culture du cannabis est intensive dans la partie centrale, entre Chefchaoun et Targuist.



29/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres