MAROC VOYAGES TOURISME

Quelques recettes de base de safran

Quelques recettes de base de safran

La cuisine marocaine est connue pour être une des meilleures, peut être l'équivalent nord-africain de la cuisine française. Les spécialités sont nombreuses, du nord au sud, et l'usage des épices demande une main experte, pour que les goûts se fondent sans qu'aucun ne prenne le pas sur l'autre. La cuisinière peut avoir tout l'équipement moderne, ou au contraire travailler accroupie à même un sol de terre battue, au fond d'un douar, elle apportera toujours le même soin à la préparation de ses plats.

La table de fête est abondante, et variée. Elle est couverte de multiples petites assiettes, deux ou trois sortes de salade, une soupe, elle verra passer un tajine, voir deux, une pastilla, et en entrée on a servi des brochettes tout justes grillées. Les desserts sont bien plus variés que la seule corne de gazelle, il faut goûter les briwats, chebakias, jaouzias, tous ces petits gâteaux aromatisés aux amandes, à la pistache, au chocolat, à la noix de coco, au miel… et beaucoup plus simplement, les oranges à la canelle.
Et le repas se termine sur un café aromatisé à la cannelle et au poivre.

Salade marocaine


 
Table marocaine

 


La cuisine est préparée pour pouvoir être mangée avec les mains. Les salades sont préparées en coupant les crudités en touts petits dés, les viandes sont cuites longuement pour se détacher facilement sous le coup du petit morceau de pain, les petits gâteaux, crêpes, pâtés peuvent se déguster facilement en quelques bouchées.

Le régime alimentaire est méditerranéen, beaucoup de légumes, des viandes, du poulet, du boeuf, aussi du bouc, et même parfois du hérisson. Le pigeon et le mouton, comme le dromadaire, Le petit-déjeuner marocain est copieux, avec des crêpes, du pain, du fromage, de l'huile d'olive, et, en plus de l'inévitable thé à la menthe, du café, souvent au lait.
La cuisson se fait à l'huile, les poissons frits et rarement grillés, les viandes grillées, souvent après avoir été marinées la veille. Les tagines, de viande ou de poissons, sont cuits longtemps, les différents ingrédients rajoutés au fur et à mesure. Le concept de viande saignante n'existe pas, à la fois par hygiène et pour respecter le mode d'abattage "hallal" de l'Islam.

C'est cette cuisine que nous vous proposons de découvrir, dans nos week-end culinaires, et à travers quelques recettes, que vous pourrez aussi réaliser chez vous. A condition d'avoir, comme au Maroc, des épices « baldi » (naturelles, de bonne qualité), cumin, curcuma, coriandre, gingembre, safran, piments divers, cardamome, cannelle, persil.... Et de voler les secrets des Lalla de Fès pour des ras-el-hanout (mélanges d'épices) qui sont de vraies symphonies.

Nos recettes proviennent du monde entier. Car outre la cuisine marocaine, nous voulons vous montrer comment utiliser le safran, qui fut à une époque une épice européenne. Recettes marocaines, recettes traditionnelles, recettes du monde… à vos fourneaux !

         
   


06/10/2007
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres