MAROC VOYAGES TOURISME

PRESENTATIONS GENERALE

PRESENTATIONS GENERALE

Aujourd'hui le Maroc  fait partie de la catégorie des pays émergents , au même titre que l'Inde  ou la Turquie.

Le Maroc dispose d'une économie de marché libérale régie par la loi de l'offre et de la demande (bien qu'aujourd'hui certains secteurs économiques restent encore dans les mains du gouvernement).

Le système économique du pays présente plusieurs facettes. Il se caractérise par une grande ouverture vers l'extérieur, à ce titre nous pouvons citer les différents accords de libre échange que le Maroc a ratifié avec ses principaux partenaires économiques :

  • L'accord de libre échange avec l'Union européenne dans l'objectif d'intégrer la (ZLE) Zone Européenne de Libre Échange  à l'horizon 2012.
  • L'accord d'Agadir signé avec l'Égypte , la Jordanie, et la Tunisie,  dans le cadre de la mise en place de la Zone Arabe de Libre Échange.
  • L'accord de libre échange avec les Emirats Arabes Unis.
  • L'accord de libre échange avec la Turquie.
  • Et dernièrement l'accord de libre échange avec les États-Unis est rentré en vigueur le 1er janvier 2006.

Le Maroc est parmi l'un des rares pays arabes, au même titre que le Liban et la Palestine , à ne pas posséder de ressources gazières et pétrolières.

Le Maroc est premier pays producteur et exportateur de cannabis.

Dès l'indépendance, les dirigeants ont décidé d'exploiter les possibilités immédiates qu'offrait le pays. Les objectifs gouvernementaux, avaient plusieurs buts :

  • Dont la valorisation de l'aspect rural, et agricole du pays afin de bâtir une agriculture, moderne et performante, malgré les conditions climatiques dont souffre le pays. Ceci dans l'objectif d'alimenter l'exportation, les marchés intérieurs du pays, et l'industrie agro-alimentaire. Il faut aussi noter que le secteur de la pêche contribue fortement aux exportations.
  • Les autorités ont opté pour l'exploitation à grande échelle des gisements de phosphates dont le pays possède environ 1/3 des réserves mondiales connus à ce jour, entraînant ainsi la mise en place d'un important pôle chimique pour leurs transformations et leurs mises en valeurs.
  • Le secteur de l'industrie de transformation n'est pas demeuré en reste, puisque le pays cherche toujours à attirer de plus en plus d'investisseurs étrangers. Le gouvernement vise le renforcement de plusieurs secteurs comme le textile, les industries de transformation légère, l'industrie mécanique, automobile, pharmaceutique, électronique, les nouvelles technologies et dernièrement le secteur de l'aéronautique grâce aux entreprises nationales et surtout aussi aux nombreuses délocalisations européenne dans ce domaine vers le Maroc.
  • Au Maroc le développement du tourisme a retenu une grande attention de la part du gouvernement d'ailleurs ce dernier a depuis toujours fortement incité les investisseurs privés marocains et les grands groupes internationaux à investir massivement dans ce secteur.
  • Le développement du domaine tertiaire s'est fortement accéléré depuis plus d'une dizaine d'années, avec notamment, les secteurs de la banque, de la finance, de la grande distribution, de la téléphonie mobile et de l'offshoring (délocalisation des centres d'appels, et de services, ainsi que des SSII européennes…)

Aujourd'hui les grandes réformes et les grands chantiers entamés par le pays ont commencé à donner de bons résultats, notamment avec la hausse continue du PNB, et ceci même durant les mauvaises saisons agricoles dûes à des périodes de sécheresse très aigues



02/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres