MAROC VOYAGES TOURISME

Médina de Meknès

Google
 

Médina de Meknès

Point de passage obligé entre les plaines atlantiques et les hauts plateaux de l'Oriental, d'une part, et entre le Moyen Atlas Septentrional et les collines pré-rifaines, d'autre part, Meknès occupe une position très stratégique. Outre cette situation géographique, la région offre des potentialités économiques importantes : les plaines fertiles du Saïs, l'abondance des ressources hydrauliques, les chênes verts de l'Atlas, tous, facteurs propices à l'installation humaine et au passage de communication depuis si longtemps.
A défaut de preuves archéologiques, il est permis de croire, d'après certaines sources écrites, que les premiers établissements humains dans la région de Meknès pourraient remonter au 4ème siècle av.
Par ailleurs, d'après les sources écrites, l'appellation de Meknès n'apparaît qu'au 9ème siècles, avec l'installation d'un groupe de berbères Zénetes Meknassa, aux alentours des oueds Boufekrane et Wislane.

A l'époque almohade et jusqu'à la fin du 11ème siècle , le nom de Meknassata az-Zaïtoun ( Meknès des oliviers) désigna encore des groupes d'ethnies citadins et ruraux d'origines diverses : berbères du Sahara, berbères Zénetes, et des Idrissides.
Cet afflux de populations a donné lieu à un développement économique et urbanistique notable, traduit par l'apparition de quartiers citadins, la construction de la forteresse almoravide Tagrart considérée comme le noyau de la ville de Meknès, la mosquée Nejjarine, la mosquée Sebbaghine…
A l'époque Almohade, Meknès connût l'établissement de constructions d'utilité publique comme : bains publics, canaux d'adduction des eaux des sources, l'agrandissement de la Grande mosquée et l'établissement d'institutions fiscales.
L'époque mérinide est marquée par l'intérêt porté aux institutions intellectuelles, religieuses et sociales. De ce fait, plusieurs constructions ont vu le jour : Bibliothèque de la grande mosquée, les medersas Filalia, et Bouanania, mosquée Jamaa Lalla Aouda, mosquée Jamaa Az-Zarqa, les fontaines, Maristane, ponts, zaouia et mausolées.
L'époque alaouite est très significative. Meknès devint la capitale du pays. Le sultan Moulay Ismaïl la gratifia de plusieurs constructions dignes d'une capitale moderne et à la hauteur de ses espérances: Coupole des Ambassadeurs, Bassin et Silôts Swani (Heri), Ecuries de capacité de 1200 cheval, espaces verts de Jnan Ben Hlima, prisons Qara. Il l'entoura aussi de remparts de 40 km de longueur, percés de 20 portes fortifiées de tours et de bastions (Bab Lekhmis, Bab Bardaïne, Bab al- Mansour, Bordj Ben Kari ect..). Outre son caractère militaire prononcé, la médina de Meknès s'est beaucoup développée à l'intérieur de ses remparts, à l'époque alaouite, pour donner lieu à de nombreux bâtiments : palais ( Ksar al- Mhencha, Dar Kbira, Ksar al- Mansour, Ksar Baïda….), institutions religieuses, mosquées et medersas, places publiques, fontaines et jardins.



Palais Dar al Baida
Palais royal al Mhancha
Palais Dar Jami
Prison Qara
Bassin de l'Agdal
Hri Souani
Pavillon des ambassadeurs

Bab al Mansour Laalaj
Bab al Khmis
Bab Berdaine
Bab M'rah
Borj BelKari
Dar El Bachaouate
Medersa Bouanania

 

Back



26/09/2007
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres