MAROC VOYAGES TOURISME

IDRISS II

Google
 

IDRISS II

À la mort d'Idrîs Ier, sa femme Kenza (fille du chef de la Tribus bérbère des Awarbas), était enceinte, trois mois plus tard, elle mit au monde un garçon qui reçut le nom d'Idrîs (793).

Râchid (arabe : ÑóÇÔöÏ [rāšid]), un esclave affranchi d'Idrîs Ier qui l'avait accompagné dans son exil depuis Bagdad jusqu'au Maroc, va exercer une sorte de régence avec Abû Khalil al-`Abdîy. Idrîs II grandit sous la protection de Râchid, de sa mère et des berbères qui voyaient en lui le porteur de la baraka du prophète.

À onze ans il fut proclamé héritier du pouvoir de son père. Mais loin de s'appuyer sur les berbères il préféra le soutien des arabes. En 808, il fit assassiner l'un des chefs berbères qui l'avait soutenu. Ne se sentant plus en sécurité à Walila (Volubilis), il se réfugia à Fès. La ville fondée par son père se développait sur la rive droite de l'oued Fès (quartier des Andalous), il préféra s'installer sur la rive gauche fondant le quartier de Kairouan.

Ces deux villes jumelles virent leur population augmenter assez rapidement avec l'afflux d'exilés en provenance de Cordoue et de Kairouan.

Sur les conseils de Kenza, leur grand mère, les dix fils d'Idrîs II se partagèrent le royaume, ce qui provoqua des tensions et précipitèrent la fin de la Dynastie Idrisside.

Généalogie d'Idris II

Idriss II est le fils d'Idriss I, fils d'Abdullah Al-Kamil, fils de Hassan Al-Mouthanna, fils de Hassan ben Ali, fils du Caliph Ali ibn Abi Tali et de Fatima Zahra la fille du Prophète Mahomet.

Les Douze enfants d'Idris II

Idriss II se maria avec la fille de l'émir Muhammad fils de Soleïman émir de Tlemcen et laissa douze enfants : Mohammad, Ahmed, Abou-el-Kacem, Amran, Omar, Ali, Aissa, Yahya, Hamza, Abd-Allah, Daoud et Kheither. L'aîné Sidi Muhammad resta à Fez et fit le partage des autres villes entre ses frères sur ordre de sa grand-mère Kenza.

A Ahmed :

Habta avec ses montagnes et ses dépendances

A Abou-el-Kacem :

Ceuta et sa banlieue

A Amran :

Dados et sa banlieue

A Amar ou Omar:

Tedjehassa et ses dépendances

A Ali :

Tafilalet et ses dépendances

A Aissa et Yahia:

 Marrakech et ses environs

A Hamza et Abda Allah  :

Taadla

A Kheither :

Malaga et Grenade ainsi qu'une partie du Djebel el Fath.( Gibraltar)

Au cours des siècles qui suivirent leurs descendants ont été repartis dans tout le Maghreb.


Le tombeau

Vers 1458, son tombeau, que l'on croyait jusque-là à Walila avec son père, fut découvert dans le souk de Fès par le vizir wattasside Zakarîyâ Yahyâ du sultan mérinide `Abd al-Haqq. Zakarîyâ Yahyâ pensait en faire une opération politique à son profit, mais ce fut un descendant d'Idrîs qui en profita pour se faire proclamer sultan de Fès.


Précédé par Idriss II Suivi par
Idrîs Ier
Idrissides
Muhammad ben Idrîs



07/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres