MAROC VOYAGES TOURISME

Géographie et le Climat

Google
 

Climat et températures

Le climat du Maroc est très différent selon les régions : méditerranéen au nord, atlantique à l'ouest et saharien au sud. Seules les régions littorales sont tempérées. Il varie aussi selon les saisons. Les écarts de température, dans une même journée, sont parfois considérables.

En hiver, le climat des régions montagneuses du Sud est souvent froid et humide (neige abondante sur l'Atlas). S'équiper en conséquence, d'autant plus que beaucoup d'hôtels ne sont pas chauffés.

La moyenne annuelle d'ensoleillement est quand même de plus de 8 heures par jour à Agadir, Fès, Marrakech et Ouarzazate. Et la température moyenne, dans ces mêmes villes, est supérieure à 17 oC. Le sirocco souffle parfois, ainsi que le chergui, un vent d'est sec et chaud qui fait monter les températures.

Chaque saison offre ses avantages et une lumière qui lui est propre. Le voyage est donc possible toute l'année ; toutefois, le printemps et l'automne constituent les meilleures saisons pour visiter les villes impériales (Fès, Meknès, Marrakech). Pour les régions sahariennes, le meilleur moment se situe entre octobre et février. En bordure du Sahara, où sévissent des vents secs et brûlants, la température monte parfois jusqu'à 45 oC au mois d'août.

Faune

Le lion de l'Atlas et les éléphants ont aujourd'hui disparu. Chacals et lynx hantent encore la campagne, et on trouve quelques antilopes et des fennecs en bordure du Sahara.
Ce sont les oiseaux que vous aurez le plus souvent l'occasion d'observer : canards sauvages, hirondelles, cigognes pour les migrateurs, et perdrix, fauvettes, faisans, cailles, ibis et merles bleus. Il n'est pas rare, non plus, de voir des pélicans, des flamants roses ou un aigle royal dans son envol majestueux. Ne marchez cependant pas la tête en l'air : la vipère des sables (céraste) n'est pas une légende. Gare aussi aux scorpions !

Flore

Elle est riche et diverse : les spécialistes auraient recensé plus de 4 000 espèces. La végétation varie selon le climat des différentes régions et selon leur relief. Si le Sud est pauvre et ne propose que des palmiers-dattiers dans les oasis, des cactus et des lauriers dans le lit des oueds, il ne faut pas oublier que le Maroc possède aussi les plus vastes forêts d'Afrique du Nord avec de magnifiques chênes-lièges, des cèdres, des pins et même des sapins. Le long de la côte atlantique, les thuyas, dont le bois précieux est travaillé à Essaouira, alternent avec les pins et les arganiers, ces épineux dans lesquels grimpent les chèvres. Le long de la côte méditerranéenne et dans certaines régions privilégiées (Tafraoute), on retrouvera les amandiers, les citronniers, les oliviers et tous les arbres fruitiers qui croissent ici dans un climat idéal.

Géographie

Le Maroc est un pays à cheval sur deux mers, l'océan Atlantique et la Méditerranée. Au milieu, les chaînes de montagne du Rif et de l'Atlas obstruent le paysage. De cette diversité des terrains naît la grande variété des paysages marocains, qui sont parmi les plus beaux du monde.

Montagnes

On oublie souvent que le Maroc est, avant tout, un pays montagneux dont 100 000 km de la superficie s'élèvent au-delà de 2 000 m. Les Atlas se composent de trois chaînes déployées autour d'un bassin. Le Moyen Atlas est formé de hauts plateaux où les Berbères souvent nomades se livrent à l'élevage. Le Haut Atlas, le plus célèbre, étire sur 700 km une succession de sommets dont une dizaine atteignent les 4 000 m. La neige y persiste tout l'hiver et peut apparaître à partir de 600 m d'altitude. L'Anti-Atlas est une chaîne aride qui longe la vallée du Dra, en bordure du désert.
Le Rif n'est rien d'autre que le prolongement de la cordillère Bétique du sud de l'Espagne. C'est une région verdoyante et pluvieuse, couverte de forêts. Sa côte rocheuse, particulièrement belle, est peu hospitalière. Le bassin de Sebou, seule voie de communication entre le Maroc atlantique et le Maroc méditerranéen, est une plaine qui constitue la principale région agricole du pays.

Côtes

La côte atlantique s'étale sur 2 800 km, alors que la côte méditerranéenne n'en compte que 530. Elle est bordée de plaines (Sebou, Mesema et Sous) qui sont les régions les plus peuplées et les plus riches du pays. Tout le long se succèdent de belles plages, des ports, et de grands centres comme Casablanca, Safi et Rabat.

Sahara et Maroc oriental

Vient ensuite le Sud avec le Sahara, cette étendue désertique qui n'a d'autre richesse que son sous-sol avec les phosphates, où campent des tribus de nomades. Le Maroc oriental est composé de terres pauvres et mal arrosées, avec quelques hauts plateaux qui s'étendent jusqu'à la frontière algérienne.

Pollution

C'est fou ce que les paysages marocains peuvent être pollués. La négligence et le manque d'informations en sont la cause. Les Marocains ont pris l'habitude de jeter n'importe où tout ce qui les embarrasse. Le résultat est consternant : les décharges publiques sont des dépotoirs écœurants à proximité des localités, les plages en cours de saison sont pour la plupart très sales… Essayez de donner l'exemple



08/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres