MAROC VOYAGES TOURISME

Casablanca

Casablanca

Casablanca, ou Dar El-Beïda (en arabe). C'est la plus grande ville du Maghreb. Capitale économique du Maroc, c'est aussi le chef-lieu de province et d'une préfecture urbaine (Wilaya du Grand Casablanca)

Premier port du Maroc, elle se situe dans la plaine très fertile de la Chaouïa, sur la côte ouest du pays à presque 100Km de Rabat la capitale chérifienne.

Fondée au Moyen Âge par la population berbère sur place, Casablanca abritait une centaines de maisons blanches peintes de chaux. D'où le nom qu'on lui donnera par la suite (Casa Blanca signifie maison blanche en espagnol).

Au XVème, elle a été détruite par une expédition punitive portugaise en représailles des actions des pirates qui partaient du port de Salé (ville juxtaposant Rabat).

Reconstruite au XVIIIe siècle, elle restera une petite bourgade jusqu'au milieu du XIXe siècle. Elle subit aussi la rage des forces coloniales françaises qui l'ont bombardé fin XIXème suite à l'assassinat d'un ressortissant français qui éleva le drapeau tricolore sur sa maison, acte qui avait déplu aux locaux qui voyaient en ce geste une provocation flagrante.

Ces mêmes forces coloniales françaises devenaient de plus en plus présentes dans la ville à partir de 1907. Sous administration française (à partir de 1912, date de signature du protectorat franco-espagnol), Casablanca allait connaître un essor formidable et rapide. Lyautey avait souhaité moderniser les infrastructures de la ville, tout en maintenant une harmonie avec l'architecture néo-mauresque, dont Le résident Général (Lyautey) était fou amoureux.

Lors de la seconde guerre mondiale, commandées par le général Noguès, les forces françaises, résistèrent, du 8 au 10 novembre 1942, au débarquement américain, avant de se rallier.

C'est d'ailleurs à Casablanca qu'a eu lieu l'historique conférence d'Anfa (connu aussi sous le nom de la Conférence de Casablanca) qui avait réuni les leaders du monde libre à savoir : le président américain Franklin D. Roosevelt, le Premier ministre britannique Winston Churchill, et le Général De Gaulle.

D'importantes décisions furent prises lors de cette conférence, à laquelle le Sultan du Maroc avait assisté. (Feu Mohamed V père de Feu Hassan II et grand-père du Roi Mohamed VI) : Ont été décidés ainsi, le débarquement en Europe, l'invasion de l'Italie et ont été examinées les conditions de la capitulation de l'Allemagne, de l'Italie et du Japon.
C'est lors de cette conférence aussi qu'eut lieu la première rencontre entre le Général de Gaulle et le général Giraud.

Bien plus tard Mohamed V fut sacré compagnon de la liberté par Le Général

 

C'est Casablanca que visera la nébuleuse intégriste islamiste par le attentats de 16 mai 2003 , le 11 septembre marocain.

A travers cette manoeuvre odieuse, les intégristes ralliés à la cause morbide et assassine de Ben Laden & co ont essayé d'empêcher la transition démocratique au Maroc ainsi que de déstabiliser la tolérance marocaine.

Si l'exception marocaine est remise en cause, la solidarité et l'union nationale a fait un bon en avant : DEUX MILLIONS de marocains de toutes confessions et de toutes origines ethniques sont sortis dire non au terrorisme dans un geste de refus de la violence et de l'idéologie assassine des intégristes.

L'obscurantisme ne passera pas


La Mahkama (tribunal) du Pacha. Quartier des Habous


Vue aérienne de la ville

 

 


 



29/09/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres