MAROC VOYAGES TOURISME

Agriculture et pêche maritime region Doukala Eljadida

Agriculture et pêche maritime
Doukala Eljadida

1- Agriculture

La province possède de fortes potentialités agricoles aussi bien en bour qu'en irrigué. Elle dispose de bons sols (tirs) et climat semi-aride à influence océanique. Les potentialités ont permis à l'agriculture d'être la principale activité économique à l'atout essentiel pour le développement local et régional.

Superficie Agricole Utile (Ha )

  Total Irrigué  
Superficie % Superficie %
El Jadida 487939 59363 12.16% 428576 87.84%
Région DA 1056974 67734 6.5% 989240 83.4%

source: annuaire statistique du Maroc 2001

1-1 Secteur agricole

Les cultures pratiquées sont très diversifiées, il s’agit des céréales, des légumineuses, des cultures maraîchères, industrielles et des cultures fourragères.

Céréales

La région Doukala a réalisé au terme de la campagne agricole 2001-2002 une production de 3948,1.103 quintaux de céréales, soit 45,3 % de la production régionale.


Rendement et structure de la production par type de céréales
Campagne agricole 2001-2002 
  Rendement en Quintaux/Hectare

  El Jadida Région DA Nation
  Rendement

Structure

(%)
Rendement

Structure(%)

Rendement Structure(%)
Blé tendre 17 31 13 29 13 20
Blé dure 16 27 14 25 12 44
Maïs 8 15 6 13 7 4
Orge 9 27 9 33 8 32
Total 12 100 10 100 11 100

Source : Annuaire Statistique du Maroc 2003.

Ä Légumineuses

Durant la campagne agricole 2001-2002, la région Doukala a réalisé une production de 91800 quintaux dominée par les petits-pois et les fèves.. La production en lentilles et en pois-chiches est nulle :

  1. 71 % de fèves (80,1% régionale et 7,3 nationale;
  2. 29 % de petits-pois (43,6 régionale et 12,4 nationale);

     
  fèves Petits-pois Pois-chiches Lentilles Total
  Prod Super Prod Super Prod Super Prod Super Prod Super
El Jadida 65,1 8,1 26,7 4,1 - - - - 91,8 12,2
Région 80,6 14,4 61,3 11,3 8,3 1,5 - - 150,2 27,2
Nation 887,8 154,1 215,7 39,5 513,4 71,6 182,9 338,3 1799,8 603,5

Source : Annuaire Statistique du Maroc 2003.

Ä Cultures industrielles 

La principale culture industrielle de la région d’El Jadida est la betterave sucrière qui alimente la sucrerie des Zemamra et celle de Sidi Bennour.
Pratiquée sur une superficie de 18500 Ha, la production est de 9851,8 milliers de quintaux dont la totalité est assurée par la zone irriguée d’El Jadida (soit 33 % de la    production nationale).
Durant la campagne agricole 1998-1999, la production du coton a atteint 4000 quintaux, ce qui a représenté environ 67 % de la production nationale. Cependant, durant les campagnes 00-01 et 01-02, ces produits agricoles n’ont pas été cultivés dans la province d’El Jadida

Ä Cultures Maraîchères 

Les maraîchages sont de deux types : les maraîchages de saison et les primeurs. Cette culture est pratiquée en zone irriguée et en bour.
Sur la bande côtière, la culture des primeurs est dominante et se fait en partie sous serre et est destinée à l’exportation. Son irrigation se fait par pompage des eaux de la nappe phréatique. La pomme de terre et la tomate y sont les principales cultures.

Ä Cultures fourragères 

Les principales cultures fourragères de la région sont la luzerne, le bersim et l’orge fourragère, qui sont principalement cultivés dans les périmètres irrigués.

Ä Arboriculture

D'après la direction provinciale d'agriculture d'El Jadida, l’essentiel de la superficie destinée à l’arboriculture est occupé par les agrumes et le vigne avec des productions respectives de 18000 et 1400 quintaux durant la campagne agricole 2002-2003. Les superficies consacrées à l’arboriculture sont de l’ordre de 448 Ha.

1-2 - Secteur forestier

La superficie reboisée couvre 25 500 Ha dans la province d’El Jadida soit 4,9 % de la superficie nationale des reboisements.
Concernant les forêts naturelles, elles occupent une superficie de 2079 Ha soit 0,02 % de la superficie nationale couverte par les essences forestières naturelles. Les essences résineuses naturelles, qui étaient concentrées en totalité dans la province d’El Jadida, n'existent plus dans la région.

Superficies forestière de la région (en Ha)
 

Superficie des
reboisements
 existants à
 l'issue  de la
campagne
2000-2001

Superficie Reboisée
provisoire
2001-2002

Essences forestières naturelles (Année 2002)

Résineuses

 naturelles

Feuilles

 naturelles
Autres Total
El Jadida 25 500 454 - - 2079 2079
Région 39 375 698 - 351 3028 3379
Nation 522994 32248 1027835 2671530 1122167 8547196

1-3 - Elevage

Le développement de l’élevage reste quasiment tributaire des aléas climatiques. En effet, les conséquences néfastes des sécheresses répétées et successives qui ont frappé le Maroc en général , sont nettement ressenties en dépit des grands efforts déployés par l'Etat au profit des populations touchées afin d'atténuer, au maximum ces effets.





Effectif des Bovins par race (en milles Têtes)

  Locales Améliorées Total
El Jadida - 208,5 208,5
Région DA 63,7 239,5 303,2
Nation 1 366,1 1 185,1 2 551,2

            Source : Annuaire Statistique du Maroc 2003.

La province d’El Jadida comptait, en 2002, 208,5 103 bovins, soit près de 8,2% de l'effectif dont dispose le Royaume. La part revenant aux races importées ou améliorées est de 100 %.Cette proportion s’explique par la modernisation des méthodes d’élevage pratiquées et la culture fourragère développée sur le périmètre irrigué.




- PECHE MARITIME

El Jadida dispose d'une importante étendue maritime ouverte sur l'océan atlantique. Il n'est donc pas étonnant que la pêche et les activités qui s'y rattachent revêtent une importance économique considérable pour la région et pour le pays. La pêche est donc considérée comme l'un des principaux secteurs de développement. La province dispose de deux ports :

  1. Port d’El Jadida ;
  2. Port de Jorf Lasfar.

2-1 - Secteur de la pêche

Deux sortes de pêche sont pratiquées dans la région :

  1. Pêche démersale ou benthique, considérée comme activité principale des pêcheurs. Elle est pratiquée par des chalutiers côtiers ou des palangriers, soit par une flottille de canots dite  "Flouka.
  2. Pêche des espèces pélagiques, dite aussi industrielle.

 

2-2 - Apports de pêche

Les apports de pêche connaissent une fluctuation assez importante tant au niveau des quantités qu’au niveau des valeurs.

 

  Quantité (en %)
1998 1999 2000 2001 2002
El Jadida 24 29 12 7 11
Jorf lasfar 5 7 3 2 9
Total 100 100 100 100 1001

         Source : Annuaire Statistique du Maroc 2003

Concernant la valeur des débarquements, elle a diminué d'une valeur de 42955 milles Dhs en 1998 à 39112 milles Dhs en 2002.



2-2-1 Apport en poissons industriels

La sardine est la principale espèce de poissons industriels au niveau de la province. Elle constitue 53,4 % des captures locales. Elle est suivit par le thon et chinchard, respectivement 12,7 et 12,6 % et enfin le maquereau par (10,2 %) et les anchois (4,8 %).






2-2-2 Apport en poisson de marrée

Le port d’El Jadida détient une faible part de capture de poisson de marrée avec environ 1627 tonnes soit 21 % de la prise régionale.

  Poisson blanc Crustacés Céphalopodes
Merlu Grondin Pageot Autres espèces Total
El Jadida 66 - 16 299 381 43 1
Région 167 26 23 1519 1735 92 225
Nation 5160 3567 9361 70791 88879 4644 44906

Source : Annuaire Statistique du Maroc 2003.

A l'échelle nationale, la province d’El Jadida participe respectivement à 1,3 %, 0,9 %, 0,002 % et 0,2 % de la totalité des captures de merlu, de crustacés, , de céphalopodes et de pageot.
Les captures des crustacés au niveau de la province d’El Jadida ont passé de 1 tonne, en 2001, à 43 tonnes en 2002. La valeur apportée par cette famille au niveau local, en 2002, a été de  6245 milles Dhs

Capture de poisson de marée par espèce (en mille Dhs)
     Année 2002

  Poisson blanc Crustacés Céphalopodes
Merlu Grondin Pageot Autres espèces Total
El Jadida 1648 8 1448 6104 9208 6245 39
Région 4292 587 1918 49182 55979 7777 5265
Nation 88608 28076 80343 657197 854224 140560 1283046


2-3 - Destination des apports de pêche

L'essentiel du produit de la pêche côtière est destiné à la consommation locale.
La part du produit de la pêche destinée aux conserves est de 7,5 %. La totalité des apports de pêches du port de Jorf Lasfar sont destinés à la consommation locale (1656 tonnes en 2002).

Destination du produit de la pêche côtière par port (en tonnes)
Année 2002

 

Consommation

locale
Conserves Sous produit Total
El Jadida 1 938 158 - 2 096
Jorf lasfar 1 656 - - 1 656

                         Source : Annuaire Statistique du Maroc 2003

2-4 - Ostréiculture et algues marines

Il y a cinq parcs à huîtres qui se partagent actuellement l'élevage de l'huître creuse dans la région.  Ces parcs sont installés dans la lagune de Oualidia, à 65 Km environ au Nord de la ville de Safi. Au terme de l’année 2002, la production des huîtres a atteint 294,15 tonnes.

Le ramassage des algues marines et la transformation des algues agarophytes en agar est une activité à ne pas négliger au sein de la région puisqu'il est pourvoyeur d'emploi et de devises. En 2002, la quantité produite est de l’ordre de 6 689,4 tonnes d’algues,  toutes espèces confondues. Le ramassage des algues est effectué par trois sociétés : Maritima, Setexam et Almar Industrie.



18/10/2007
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres